21 janvier 2008

MLK Day à Jena

Le 2 novembre 1983, le président Ronald Reagan signe une loi créant un jour férié honorant Martin Luther King, un pasteur baptiste afro-américain, militant pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. Les premiers états l'appliquent en 1986 et en 2000, le jour férié est officiellement observé dans les 50 états. Seulement en ce 21 janvier 2008, à Jena une petite bourgade de 3000 habitants perdue en plein milieu de la Louisiane, 25 white supremacists (en gros les descendants directs du K.K.K) ont défilé pour réclamer l'abolition de ce jour férié et le retour à la ségragation raciale :


[...] They called for the holiday to be abolished and demanded harsh justice for the "Jena 6" -- six black teenagers who beat a white schoolmate in a racially-charged incident in 2006.

"I'm just here to help get some justice for that boy for getting his butt kicked by six coons," another marcher, David Dupre of Tioga, Louisiana, told Reuters.

The Nationalists were led by founder Richard Barrett as they walked through town. They did not wear robes like their white power brethren in the Ku Klux Klan, but some wore Klan patches.

"Today I'm saying that King has no credibility," he said. "We want to abolish the Martin Luther King holiday."

He called for referendums to roll back the civil rights legislation of the 1960s that legally ended racial segregation in the U.S. South.

Sources : Reuters


Vous comprenez peut-être un peu plus maintenant pourquoi on ne s'aventure pas souvent hors de la Nouvelle Orléans ! Surtout quand on voit parfois à l'arrière d'un pickup l'autocollant d'un drapeau confédéré comme celui-là ! Et puis, sans vouloir jouer les pessimistes , il me semble qu'il est encore loin le jour où Barrack Obama sera a élu président des États-Unis ! Mais peut-être que je me trompe...

2 commentaires:

Cécy a dit…

C'est sur que c'est choquant quand les White supremacists s'y mettent.
Par contre le drapeau confédéré n'est pas synonyme des White supremacists. Je vis avec un américain qui à grandis dans le Sud (et qui n'est certainement pas raciste où nous ne serions pas ensemble), pour beaucoup de Southern cela représente leur histoire. Ce que l'histoire nous dis rarement c'est que la guerre civile ce n'étais pas juste l'esclavage. Ce pour quoi le Sud se battais surtout c'était pour que les États gardent leur droits et ne soient pas entièrement contrôlés par la fédération. Je ne le savais pas moi même avant de discuter avec mon beau-frère qui est passionné par l'histoire du Sud.
Je l'avoue je suis la première à avoir du mal à accepter la présence des ces drapeaux, mais il y a aussi des African Americans qui l'utilisent, et c'est surtout un symbole de l'identité du Sud. Il ne faut donc pas forcément en avoir peur...

Lindell a dit…

Ca reste tout de même assez surprenant d'imaginer des manifestations racistes tenues ouvertement en 2008! Petit clin d'oeil à tous les deux, votre blog est tout simplement superbe! C'est très enrichissant de lire vos articles régulièrement. A bientot!